Des hauts et des bas

La vie du chrétien est une succession de montagnes et de vallées. A certains moments nous atteignons des sommets grisants de joie et de bonheur. Et puis viennent des moments où nous sommes démoralisés, où nous nous sentons seuls et abandonnés.

Rappelez-vous quand Jésus a miraculeusement multiplié cinq pains et deux petits poissons pour pouvoir nourrir une foule de 5 000 hommes, sans compter les femmes et les enfants!1 Mettez-vous à la place d’un des disciples qui distribuaient cette source inépuisable de nourriture ! Ils ont dû avoir la sensation électrisante d’être les acteurs d’un miracle. Ils devaient avoir l’impression d’avoir des ailes.

Mais ensuite nous les voyons dans un bateau ballotté par une violente tempête, affrontant des vagues qui menaçaient de les engloutir. Au milieu de leur désespoir et de leur angoisse, Jésus vient à eux en marchant sur l’eau, et leur dit : « Rassurez-vous, …. c’est moi, n’ayez pas peur. »2

Il est intéressant de voir que les disciples ont fait ces deux expériences l’une après l’autre. Quelle journée extraordinaire ! D’abord, ils ont la sensation grisante d’être au summum du bonheur, en étant témoins de l’approvisionnement et des bénédictions abondantes de leur Seigneur, et ensuite ils craignent pour leur vie dans une violente tempête.

Jésus a peut-être fait cela pour montrer à ses disciples que ce n’était pas toujours une partie de plaisir de vivre pour Lui, mais qu’il y a aussi des tempêtes déchaînées qui menacent de nous engloutir dans un déluge de peurs et de doutes. Il a peut-être essayé de les préparer aux deux scénarios.

En fait, c’est souvent dans ces moments où nous sommes submergés par les tempêtes de la vie, quand les vagues de doutes et de peurs se dressent contre nous, que nous voyons Jésus le plus clairement. Quand tout ce en quoi nous avions place notre confiance s’est effondré, et que notre bateau prend l’eau de toutes parts et coule, il suffit que nous L’appelions à l’aide en criant : « Maître, nous périssons ! » et nous Le verrons nous aussi marcher sur l’eau et venir vers nous. Et Il nous dira la même chose qu’Il a dite à ses disciples : « C’est moi. N’ayez pas peur. »

  1. Cf. Matthieu 14.13–21.
  2. Matthieu 14.27 BDS.