Un secours dans la détresse

L’un des principaux défis de la vie chrétienne est le fait que lorsque l’on devient disciple de Jésus, on n’en est pas pour autant immunisé contre les tragédies et les épreuves de la vie. Nous savons que Dieu est amour, 1 et cependant, même ceux qui placent leur foi en Lui connaissent la maladie, les blessures, les problèmes d’argent, l’anxiété, la peur et la mort, comme tout le monde. Jésus n’a pas essayé de rendre la réalité moins amère, mais Il a offert de l’espoir quand Il a dit: « Dans le monde, vous aurez à souffrir bien des afflictions. Mais courage ! Moi, J’ai vaincu le monde. » 2

Même si Dieu ne résout pas toujours nos difficultés ou ne règle pas toujours nos problèmes, Il s’en préoccupe, et Il s’y intéresse. Il nous connaît si intimement qu’Il sait combien de cheveux nous avons sur la tête! 3 Il est au courant de ce que nous endurons, même quand nous avons des difficultés à en parler, 4 et Il a de la compassion pour nous lorsque nous souffrons et que nous avons de la peine.5 Dieu ne supprime pas nos problèmes, mais nous pouvons quand même trouver du courage et de l’espoir, sachant qu’Il est à nos côtés et qu’Il nous viendra en aide. « Heureux l’homme qui tient ferme face à la tentation, car après avoir fait ses preuves, il recevra la couronne du vainqueur : la vie que Dieu a promise à ceux qui L’aiment. »6

Bien entendu, c’est merveilleux de savoir que Dieu est à nos côtés et qu’Il travaille en notre faveur pour que tout ce qui nous arrive nous soit bénéfique, mais quand les choses vont mal, les gens ont besoin du soutien et de l’assistance d’autres personnes. Il y a beaucoup de souffrance et de misère autour de nous, et nous ne pouvons pas résoudre tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés ; néanmoins, chacun de nous peut jouer son rôle pour améliorer la situation d’une personne qui traverse une passe difficile et pour alléger son fardeau. Comme le disait fort bien Sainte Térèse d’Ávila (1515–1582) : « Le Christ n’a pas d’autre corps, ni d’autres mains, ni d’autres pieds que les vôtres. »

  1. 1. cf. 1 Jean 4:8.
  2. 1. Jean 16:33
  3. 3. cf. Luc 12:7.
  4. 4. cf. Romains 8:26.
  5. 5. cf. Psaume 147:3.
  6. 6. Jacques 1:12.