Réflexions sur Noël

J’ai trouvé récemment un peu de temps pour me détendre et pour jouir de la paix que me procure la solitude, et j’ai choisi de la passer assise devant notre petite crèche. J’ai allumé quelques bougies, ainsi qu’une petite lampe, avec, en fond sonore, de la musique de Noël.

Je me sens tellement bénie de pouvoir célébrer Jésus de la sorte et Le remercier pour Son immense amour et Son sacrifice ultime pour moi, ainsi que pour leurs répercussions dans ma vie et dans celle des autres. C’est aussi l’occasion de prier pour le peuple de Dieu dans le monde entier, car beaucoup de gens Le célèbrent dans la pauvreté et la faim.

Les pauvres peuvent comprendre les circonstances très difficiles dans lesquelles Jésus est né. Ils voient un Dieu qui les comprend, et qui, bien qu’Il soit le Dieu de l’univers, est venu sous forme humaine dans un monde en proie à la douleur et à la souffrance, parce qu’Il nous aime et qu’Il nous veut du bien.  Les plus privilégiés d’entre nous peuvent eux aussi s’identifier à Lui. Les Rois Mages ont également été favorablement accueillis par l’enfant Jésus, car Dieu ouvre les bras à tous ceux qui viennent à Lui.

Lorsque nous prenons le temps de méditer sur toutes les choses auxquelles Jésus a renoncé par amour pour nous, et sur tout ce qu’Il a fait pour nous, l’admiration et l’émerveillement submergent nos cœurs et nous donnent envie de Le remercier pour tout ce qu’Il a fait pour que nous soyons à Lui, et pour nous restaurer et nous redonner vie.

Tous ceux qui ont participé au premier Noël ont été guidés vers notre Seigneur par des signes surnaturels orchestrés depuis le Ciel. Même si les Rois Mages n’étaient probablement pas présents au même moment que les bergers, les inclure dans la crèche est un beau témoignage que tous, riches et pauvres, rendent hommage au Roi de l’univers.

Ce bébé, que les gens de l’époque auraient considéré comme étant simplement le fils premier-né de Marie, était en fait Dieu incarné, le même hier, aujourd’hui et pour toujours. Il est descendu sur terre afin de redonner du courage aux pauvres, d’être un soutien pour les nécessiteux et ceux qui vivent dans la détresse, et un refuge au cœur de la tempête. Au milieu de tant d’agitation, Il est venu apporter la paix. Au milieu de tant de douleur, Il est venu apporter la guérison. Au milieu de tant de désespoir, Il est venu apporter l’espoir. Il est notre ami, notre sauveur, et notre modèle, notre professeur et notre libérateur, notre refuge et notre Dieu.

Si vos péchés sont rouges comme de l’écarlate, ils deviendront aussi blancs que la neige. Oui, s’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront aussi blancs que la laine.—Ésaïe 1:18

Si tu n’as pas encore trouvé la porte qui mène à la vie et à l’amour éternels, et que tu ne te sens pas encore libéré(e) de la culpabilité et des remords liés au passé, tu peux réciter cette prière :

Jésus, je Te remercie d’être venu dans ce monde afin de me ramener au Tien, pour que je vive éternellement au Ciel avec Toi. Je Te reçois maintenant comme mon Sauveur, et Te demande pardon pour tout le mal que j’ai fait. Je veux connaître Ton amour et le réconfort que Tu apportes, maintenant et pour toujours. Amen.