Pas de favoris

Si je vous demandais de décrire le ministère de Jésus, que me diriez-vous ?  C’est une question importante, car Il nous appelle à être ses représentants sur terre et nous devons donc réfléchir pour savoir comment refléter au mieux son amour en suivant son exemple.

Ce que Jésus offre comble les besoins les plus profonds de quiconque vient à Lui. Cela dépasse tout ce que ce monde peut nous offrir et a le pouvoir de transformer n’importe qui. Tout ce que nous avons à faire c’est recevoir ce que Jésus nous offre. Il est venu donner cet amour qui transforme, aussi bien aux bergers dans les champs qu’aux fanatiques radicaux, aux leaders religieux, au centurion romain, ou aux jeunes enfants qui se pressaient autour de Lui. Il donne sans réserve à toute personne qui recherche la vérité.

Jésus aime sans poser de conditions. Il voit au delà des fautes, de l’apparence extérieure et même au-delà des mots et des actes. Il voit le cœur qui recherche désespérément l’espoir et la vérité. Il a promis qu’Il ne chasserait jamais celui qui vient à Lui. 1 Il est sensible aux besoins de chaque personne et nous devrions l’être, nous aussi ; qu’il s’agisse d’un sans-abri, d’un notable, de quelqu’un d’ordinaire qui essaie de s’en sortir au jour le jour, ou d’un collègue avec qui nous avons habituellement peu de contact.

Jésus aime chaque homme sur cette terre autant que vous et moi. L’amour de Jésus n’a jamais été limité à un seul groupe de personnes. Il a aimé les pharisiens qui sont venus à Lui pour trouver la vérité autant que les publicains.  Il a aimé le centurion romain autant que le lépreux qu’Il a touché et guéri. Jésus a aimé la femme adultère autant qu’Il a aimé ses disciples. Il a aimé le jeune homme riche autant qu’Il a aimé la veuve avec sa petite pièce. Peu importe qui ils étaient ou ce qu’ils avaient fait, Jésus les a aimés assez pour mourir pour eux.

Si nous voulons suivre son exemple, nous devons faire de même : c’est-à-dire ouvrir nos cœurs, comme Jésus l’a fait, pour partager son amour avec ceux qui en ont besoin.

  1. voir Jean 6:37.