Pouvez-vous imaginer qu’on vous ait offert un cadeau de Noël et que vous ne l’ayez pas ouvert pendant 20 ans ? Eh bien, c’est exactement ce qui m’est arrivé. Chaque année je déballais tous mes autres cadeaux, j’en profitais pendant quelques minutes ou quelques mois pour ensuite les ignorer, les rejeter ou les abîmer. Je ne sais pas pourquoi je n’ai jamais ouvert ce cadeau-là. Quand j’étais petit, mes autres cadeaux me semblaient tous plus amusants. Je suppose, qu’en grandissant, je pensais savoir ce qu’il y avait dedans et que cela ne m’intéressait pas. Pendant toutes ces années je n’y ai porté aucune attention.

Puis un soir, j’ai rencontré dans la rue un ami de longue date qui me tendit ce même cadeau de Noël que j’avais ignoré toutes ces années. Je l’ouvris surtout pour plaire à mon ami, qui était visiblement très excité et paraissait convaincu que c’était exactement ce dont j’avais besoin. À mon grand étonnement, il avait raison ! Brusquement les autres cadeaux de Noël reçus au cours de ces 20 dernières années me semblèrent insignifiants. Ce cadeau ne ressemblait en rien à mes expériences du passé. Il était insaisissable, et cependant plus réel que le sol sur lequel je me tenais. Je ne peux le décrire que par le mot amour, amour dans sa plus riche, plus profonde, plus réelle expression, cet amour absolu et infini, inconditionnel et sans fin. Et il était à moi ! Pour de bon ! Pendant un instant je me suis senti comme ridicule d’avoir attendu si longtemps pour l’ouvrir, puis j’ai réalisé que ça n’avait pas d’importance. Il était à moi !

Et cela va plus loin. Ce cadeau est pour tout le monde. Si vous n’avez pas encore déballé le vôtre, choisissez de le faire ce Noël. C’est celui où il est écrit : « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu’ils aient la vie éternelle. »1

Que vous et les vôtres puissiez vivre la merveilleuse réalité d’un Noël rempli d’amour, rempli du Christ.

  1. Jean 3.16