Les Hauts et les Bas

Récemment, je me suis mise à réfléchir sur les mauvais choix, après en avoir fait quelques-uns moi-même, et j’étais un peu découragée. La plupart d’entre nous sont contents de savoir que nous avons pris les bonnes décisions, et nous pouvons certainement en voir les avantages. Mais il est plus difficile de voir le bien qui pourrait découler de nos mauvais choix. Pourtant nous en faisons beaucoup, depuis les petites erreurs que nous essayons de cacher en espérant que personne ne s’en apercevra, jusqu’aux bourdes spectaculaires.

Vous êtes-vous déjà senti inutile et abattu à la suite d’une mauvaise décision que vous avez prise ? Vous avez l’impression que peu importe ce que vous faites, vous ne pourrez jamais réparer vos erreurs. Peut-être avez-vous l’impression que vous avez perdu les bénédictions que vous auriez pu recevoir et que votre vie ne sera jamais aussi bonne ni aussi complète qu’elle aurait pu l’être.

Je crois que Dieu veut que nous considérions les hauts et les bas de la vie à travers le regard de la foi. Que nous fassions le bon ou le mauvais choix, nous pouvons en tirer beaucoup de bonnes leçons. En fait, je pense qu’il est possible d’apprendre autant de leçons—et parfois même plus – quand on se plante.

Nos bons choix se traduisent souvent par des bénédictions et une bonne connexion avec Dieu. Dans le cas des mauvais choix, même si cela signifie que la route sera probablement plus longue et plus difficile, nous pouvons quand même en tirer de précieuses leçons et progresser. Si nous apprenons à nous tourner vers Dieu pour nous guider après avoir pris une mauvaise décision, le chemin semé d’embûches sur lequel nous nous sommes engagés peut nous rapprocher de Lui, dès lors que nous nous repentions. Les mauvais choix que nous faisons nous permettent aussi de mieux comprendre les autres quand ils font des erreurs. En définitive, notre Père aimant nous fera traverser les difficultés, Il nous rendra plus sages et plus à même de passer à l’étape suivante de notre croissance spirituelle.

Grâce à Son sacrifice, Jésus peut transformer même nos erreurs et nos mauvais choix en de formidables victoires, pour peu que nous Le laissions faire. Il ne nous condamne pas, et Il peut nous amener là où nous devrions être, pour tirer profit de notre vie et de nos circonstances.

La Bible nous promet qu’« il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ !1 Il se réjouit de voir que vous reconnaissez les façons dont vous pouvez grandir en acceptant ce qu’Il veut vous enseigner dans chaque situation. Cela fait partie des « bonnes choses » qu’Il vous aide à acquérir.

Regardez ce qui est arrivé au fils prodigue. Il s’est délibérément rebellé parce qu’il était égoïste et cupide. Mais bien que son apprentissage ait été plus long et plus difficile que celui de son frère aîné, il a appris à apprécier l’amour de son père. Il a mûri à cause de ce qu’il a souffert. Il a perdu son héritage matériel, mais il a gagné quelque chose de beaucoup plus précieux. Il a appris à apprécier son héritage spirituel et l’amour de son père à leur juste valeur, ce qui était infiniment plus important que les choses auxquelles il était attaché auparavant. Bien que le frère aîné ait fait un choix judicieux en s’attelant à la tâche que le père lui avait confiée et qu’il en ait été récompensé, lui aussi a fait des mauvais choix, comme son manque de compassion et son refus de pardonner les fautes des autres, dont il a pu tirer les leçons et qui l’ont fait grandir.

Tout cela fait partie du processus d’apprentissage. Nous devrions essayer de faire de notre mieux et choisir les bonnes options ; nous pouvons nous épargner beaucoup de difficultés et de problèmes lorsque nous faisons des bons choix. Mais nous avons tous des moments où nous ne sommes pas à la hauteur. C’est une des raisons pour lesquelles nous vivons ici-bas : pour apprendre et pour grandir. Il impossible de ne jamais prendre une mauvaise décision. Le but est d’utiliser pleinement nos bons choix et nos sages décisions et de transformer nos erreurs en expériences dont nous pourrons tirer des leçons. A travers ces hauts et ces bas, nous pouvons apprendre la sagesse et les profondeurs de la miséricorde et de la compassion de Dieu, et tant d’autres choses qui amélioreront et approfondiront notre relation avec lui et avec les autres.

* * *

Personne n’est jamais devenu quelqu’un d’intéressant en ne faisant jamais d’erreur. Plus on échoue, plus on se relève et on s’améliore, et meilleur on devient en tant que personne. Vous connaissez quelqu’un pour qui tout s’est toujours bien arrangé sans qu’ils aient à se battre ? En général, ces gens-là sont aussi profonds qu’une flaque d’eau. Ou bien ils n’existent pas. —Chris Hardwick (né en 1971)

Il m’est arrivé de faire des choix catastrophiques dans la vie, mais dans ces cas-là il faut en tirer les leçons et passer à autre chose. —James Nesbitt (né en 1965)

Combien de personnes réussissent dans tous les domaines de l’existence ? Pas une seule. Les gens qui réussissent sont ceux qui tirent les leçons de leurs erreurs et transforment leurs échecs en opportunités—Zig Ziglar (1926–2012)

La meilleure décision que vous puissiez prendre est d’inviter Jésus dans votre vie. Et pour cela, il suffit de le Lui demander:

Cher Jésus, Je Te prie d’entrer dans mon cœur et de me pardonner tous les mauvais choix que j’ai pu faire. Aide-moi à tirer les leçons de mes erreurs et à être meilleur à l’avenir. Amen.

  1. Romains 8.1