Le pouvoir d’un sourire

Le sourire est une arme puissante. Vous avez probablement rencontré, comme moi, des gens qui ont le don d’être particulièrement chaleureux et amicaux, tout le temps. Leurs sourires sont si radieux que le simple fait de les côtoyer vous recharge à bloc spirituellement. Les petits bébés sont de véritables experts en la matière. Sans même prononcer un mot, ils illuminent notre journée par leurs sourires.

De nos jours, de nombreuses entreprises apprennent à leurs employés à sourire à leurs clients, même lorsqu’ils leur parlent au téléphone. Il est vrai qu’un sourire professionnel donne parfois l’impression de manquer de sincérité. En fait, des études poussées ont été menées sur le sourire, pour permettre de déterminer quel type de sourire apparaît comme sincère. Les conclusions de ces études sont utiles pour la sélection de jurys ou pour déterminer le degré d’honnêteté d’une personne à qui on va devoir faire confiance.

Cela dit, même si nous savons que ces sourires professionnels ne sont pas toujours sincères, ça nous manque quand même quand ils sont absents, comme tous ceux qui ont eu affaire au visage renfrogné d’une caissière le confirmeront.

Récemment, je suis tombé sur un article racontant l’histoire d’un homme qui s’appelait Hans Bergen ; il vivait dans la petite ville d’Ida, aux Pays-Bas, et il avait été défiguré. Il menait une vie de solitude, du fait que la plupart des gens l’évitaient, y compris les membres de sa famille.

Tous les gens qu’il croisait semblaient se moquer de lui ou l’ignorer, à part une jeune fille nommée Anna Martin, qui lui fit un beau sourire, la seule et unique fois où elle le rencontra. A sa mort, cet homme légua dans son testament une petite fortune à Anna, en reconnaissance pour la gentillesse qu’elle lui avait témoignée. Dans son testament, il écrivit : « Elle était la seule personne qui m’ait jamais souri! »

Une de mes amies a vécu une expérience similaire. Helga était en mission bénévole en Thaïlande lorsqu’elle rencontra un vieux fermier qui se reposait sur la plage, pendant ses vacances. Elle lui fit un sourire amical et engagea la conversation avec lui. Au cours des 20 années qui suivirent, ils continuèrent à s’écrire environ une fois par mois, mais n’eurent plus jamais l’occasion de se rencontrer. Un beau jour, Helga reçut une lettre du notaire de cet homme, lui apprenant qu’il lui avait légué un gros héritage pour la remercier de toute la gentillesse et la bienveillance qu’elle lui avait manifestées dans sa correspondance.

Ne sous-estimez jamais le pouvoir d’un sourire. Il ne coûte rien, et nous en avons tous un stock illimité dans lequel nous pouvons puiser à volonté.